Filles et mathématiques

Aujourd’hui encore, les femmes sont peu nombreuses dans les études à forte composante mathématique ou informatique et les métiers qui en découlent. Les activités non-mixtes permettent d’avoir un impact significatif sur l’auto-censure des jeunes filles intéressées par les mathématiques et l’informatique.

Les activités du LJAD en direction des filles :